mercredi 13 juillet 2011

Tome 2 de Myrihandes achevé !


Comédie du Livre 2011 par Clarybelle

Comédie du Livre 2011

Comédie du Livre 2011 par Clarybelle


Illustration d'Hemerod, par Erwan Seure le Bihan
Pour ce début d'été, une bonne nouvelle que je prends plaisir à vous partager ici : j'ai enfin mis la dernière main sur le tome 2 de Myrihandes !

Il devrait donc s'intituler "Le Gardien de l'Âpre-Monde" et se situera exactement après les dernières heures qu'auront vécues les personnages dans le tome 1.

Dans ce nouveau pavé de plus de 600 pages, de nouvelles intrigues vont se nouer, des révélations se faire, de nouveaux personnages faire leur apparition, mais aussi de nouveaux lieux. En effet, si l'essentiel du tome 1 se déroulait au sein des Trois Cités, ce tome 2 vous fera voyager dans les mystérieuses contrées d'Oesion, celles que tous ne connaissent que sous le nom d'Âpre-Monde...

Avec cette suite, je me suis efforcé d'approfondir le mythe de l'Âme-Soeur, de l'enrichir spirituellement, mais aussi de replacer Kryom au centre de l'action et d'étoffer le caractère de certains personnages qui, comme avec le lecteur, auront mûri et appris de nouvelles choses sur eux-mêmes... Ayant pensé cette histoire comme un trilogie, j'avais bien sûr prévu leur évolution personnelle au fil de l'intrigue, mais j'avoue toujours être surpris par des orientations que semblent prendre parfois d'eux-mêmes certains personnages ! Et s'il le faut, la trilogie deviendra peut-être une tétralogie ! A voir...

En tous cas, je suis plutôt satisfait de ce nouveau volet, qui, je l'espère, saura aussi vous séduire, vous faire rêver et peut-être même un peu réfléchir... C'est en ce sens que je l'ai écrit : comme le livre que j'aurais aimé lire. Un histoire qui mêle divertissement, action, romance, philosophie et mythologie.

Comme je ne peux pour l'instant vous donner une quelconque date de parution, voici, pour patienter un peu, un extrait choisi de ce tome 2, avec un Capitaine Hemerod en mauvaise posture...

Le sang d'Hemerod ne fit qu'un tour. Il hésita à relever les yeux, effaré à l'idée de découvrir pour la première fois de son existence le visage de ce monstre sanguinaire, auquel il avait dévoué si longtemps son épée.
Là-haut, au sommet de l'auditoire, apparut alors la silhouette noire de Kryom, drapée d'une épaisse cape de velours tout aussi sombre, dont le tissu bruissa lourdement sous ses pas. Il y avait une grâce surprenante dans sa démarche, une élégance de patricien qui, à de nombreux égards, le rendait très semblable à tous ces hauts dignitaires des Cités s'effaçant un à un sur son passage.
Néanmoins, la force sauvage qui émanait de cet homme était si palpable qu'elle aurait même frappé l'esprit le plus étroit. Sous cette riche tunique doublée d'hermine se cachait un cœur aux abimes insondables et, sous ce délicat diadème auréolant son front, une vieille entaille que des milliers de martyrs et de morts n'avaient jamais réussi à cicatriser .
Sous sa crinière brune attachée par une natte savante, les traits anguleux de Kryom s'illuminèrent pourtant d'une expression affable. Arrivé à la table des Gouverneurs qui s'étaient eux-mêmes levés pour le saluer, il courba légèrement la tête.
- J'espère que ma présence ne vous importunera pas, glissa-t-il à leur intention.
- Certainement pas, Monseigneur, répondit derechef Heguemandre. Je devine l'inquiétude qui vous a poussé à venir jusqu'ici, et c'est un privilège pour nous de pouvoir rétablir l'ordre dans les Cités sous votre autorité personnelle.
Le regard de Kryom s'aiguisa.
- C'est bien ainsi que je l'entends, appuya-t-il.
Ce disant, il prit place à ses côtés et, d'un geste, invita l'Archonte à poursuivre.
- Bien, reprit ce dernier en soignant sa contenance. Ainsi que je l'ai énoncé, le Capitaine Hemerod est ici pour répondre des crimes de trahison dont il est accusé.
« Les faits rapportés sont les suivants : hier à l'aube, les prisonniers ci-nommés Sisam et Maâlias se sont évadés de la Prison d'Arkopolis avec le concours d'Ecleïes, chef présumé de la Guilde, d'Helya, fille du Gouverneur Phonkerf, et de deux autres insoumis. Morlhed, Passeur des Cités et émissaire de notre seigneur Kryom, a tenté de les arrêter alors qu'ils allaient s'échapper hors de nos frontières. Mais l'union des Ch'Ken Sisam et Helya en une entité Myrihande a bouleversé le rapport de forces et causé la mort de Morlhed.
« Hemerod et ses hommes se sont trouvés sur place à l'issue du combat. Les insoumis étaient affaiblis et à sa merci. Son devoir de Capitaine aurait dû lui commander de les faire prisonniers, voire de les mettre hors d'état de nuire. Mais faisant fi de son intégrité et du respect de la Règle de nos Cités, il a choisi une option toute différente.
« Oui, mes amis : Hemerod, fier Capitaine d'Ostacle, dont l'exemple inspirait hier encore tant de révérence et d'admiration, a laissé ces meurtriers s'enfuir…de son plein gré !
L'Archonte était un tribun redoutable et connaissait bien son travail. Le discours qu'il venait de prononcer ne manquait pas d'éloquence, et l'auditoire allait lui manger dans la main.
 

7 commentaires:

  1. J'ai hate de lire la suite, Guilhem, et suivre ces deux âmes soeurs. Merci pour ce beau sujet et ces romans.
    Joëlle Thienard

    RépondreSupprimer
  2. ah, une bonne nouvelle ; j'attends ce tome 2 avec impatience.
    Eliane

    RépondreSupprimer
  3. moi aussi j'ai hate que le tome 2 sorte...

    RépondreSupprimer
  4. Ah, enfin !!!!! C'est génial, nous attendions mon frère et moi ce livre avec impatience. Nous sommes donc ravis d'apprendre que la suite vient d'être terminée et qui, nous le lui souhaitons, paraîtra au plus vite. Merci à vous pour votre travail....

    RépondreSupprimer
  5. Pour l'instant, le livre n'est pas édité, mais il est possible de le découvrir sous forme d'épisodes chaque jeudi sur un groupe Facebook privé ! Voici l'adresse : www.facebook.com/groups/sagamyrihandes
    Plus d'infos aussi sur le tout nouveau site portail de la saga : www.myrihandes.fr

    RépondreSupprimer
  6. une écriture aussi fabuleuse que l'histoire...Hâte de lire la suite

    RépondreSupprimer

Laissez ici vos commentaires !