mardi 11 février 2020

Le chemin est souvent plus beau que la destination.


C'était il y a dix ans : la publication de Myrihandes, premier du nom, chez le Diable Vauvert.

Je me souviens de ce sentiment de victoire, de revanche sur mes années épuisées de batailles dans la musique. Enfin, un éditeur - et pas le moindre - publiait mon premier ouvrage, dont le thème des âmes-soeurs comptait tant à mes yeux. Son écriture, son histoire, ses personnages me libéraient d'un passé douloureux, d'un pan de vie qu'il fallait laisser derrière moi.

La vie se revêtait de couleurs nouvelles. Le succès, j'en étais convaincu, me tendait les bras. Le prochain Tolkien était là, caché entre les lignes de mon petit livre, attendant d'enflammer le coeur épris de fantasy de milliers de lecteurs...

Et puis, comme je l'écrivais dans un autre de mes romans : PAN ! dans ta gueule.

Et rebondir à nouveau, se relever, trouver de nouvelles armes, s'entourer de nouvelles gens... et rebâtir. Sept ans et des rides à l'âme plus tard, démarrait la campagne Ulule pour la réédition du tome 1. Puis des tomes 2 et 3 en 2018 et 2019, forts de ma collaboration avec d'autres magnifiques artistes de la musique et de l'illustration. Pour une saga que j'espérais d'envergure universelle, finalement réservée à une poignée de lecteurs d'autoédition.

Humilité. Encore et toujours.

A l'aulne de tout ce travail, de ces dix années passées à découvrir les coulisses du monde de l'édition, d'un nouveau roman jeunesse à paraître... j'en arrive au même constat que celui de mon aventure musicale : l'aboutissement n'est rien. Le bonheur, petit ou grand, est dans le chemin. Seulement dans le chemin. Et les êtres que l'on y croise.

S'il y a un combat à mener, aujourd'hui, c'est celui de ne pas laisser le réel dévorer ce qui nous reste de rêves...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez ici vos commentaires !

Le Grand Arbre

  Je suis allé parler au Grand Arbre.   Assis sur l’entrelac de ses puissantes racines semées de jeunes pousses, je me suis confié. Longueme...